Les témoignages

Des témoignages vidéos des enseignants-stagiaires :

"On a croisé nos recherches pour en arriver chacun à les mettre en pratique et à s'apercevoir que ça fonctionnait et que c'était intéressant justement pour nourrir chacun nos problématiques (...) et qu'on n'avait pas du tout les mêmes solutions à proposer mais qu'en fin de compte elles se croisaient"

Lola Duval

"J'ai des élèves qui se font remarquer en mal. Au mois de septembre, j'étais plutôt dans le but de les recadrer directement, mais en fait, là, les élèves, je les prends à part et j'essaie vraiment de voir ce qu'il y a en eux, de trouver la solution, et grâce au travail GPS qu'on a fait ici (...) ça m'a vraiment apporté pour faire le lien dans ma classe"

Mickaël Louedec

< sur la plateforme numérique > "C'est l'aspect collaboratif et la co-écriture, le fait de pouvoir déposer des analyses complémentaires, donc de voir évoluer au fur et à mesure du temps nos situations, qui est intéressant. Pour moi, c'est vraiment l'aspect collaboratif le plus important"

Laurène Seguin


"L'intérêt, c'est aussi d'avoir des retours de la part de plusieurs partenaires de l'Éducation nationale (...). Çà peut faire un retour sur les situations qu'on vit en cours que les parents soient au courant de comment çà se passe réellement en cours. Les chefs d'établissement aussi, parce que parfois ils ont un retour plutôt négatif avec les rapports, etc., mais quand on gère des situations en cours dont ils n'ont pas idée ou < sur lesquelles > ils n'ont pas reçu de rapport, ça peut aussi faire valoir le métier d'enseignant"

Thomas Truphandier

Des témoignages écrits des formateurs :

Témoignage d’Hervé Boillot

PRAG, formateur à l’INSPÉ de Versailles / site de Cergy-Hirsch, docteur en philosophie

Témoignage de Magali Lombard

Professeure de philosophie (2nd degré), formatrice académique, ex-formatrice à temps partagé à l’INSPÉ de Versailles / site d’Antony

Témoignage de Michel Spach

PREC, formateur à l’INSPÉ de Versailles / site d’Antony, docteur en sciences de l’éducation

Un témoignage des enseignants-stagiaires et étudiants :

« On va prendre un verre ? »

Pourquoi proposer une analyse complémentaire ?

  • rectifier ou préciser une information donnée dans le texte ;
  • identifier de nouveaux enjeux et/ou développer certains enjeux peu explicités dans l’analyse initiale (en lien avec l’item « Les problèmes posés par la situation ») ;
  • ajouter des références à de nouveaux textes réglementaires susceptibles d’apporter de nouveaux éclairages à l’analyse de la situation (en lien avec l’item « La dimension réglementaire ») ;
  • ajouter des références à de nouveaux textes de recherche susceptibles d’apporter de nouveaux éclairages à l’analyse de la situation (en lien avec l’item « Des ressources universitaires ») ;
  • ajouter des résultats d’enquêtes menées auprès d’autres enseignants, personnels travaillant dans l’établissement, parents, élèves… (en lien avec l’item « Ce qu’en disent des collègues et d’autres acteurs ») ;
  • contribuer à la définition des pistes de résolution (en lien avec l’item « Pistes de résolution de la situation ») ;
  • prendre parti sur la base des ajouts/modifications effectuées (en lien avec l’item « Prendre parti »).