Qui sommes-nous ?

C’est une petite équipe de formateurs, enseignants-chercheurs et anciens enseignants qui a conçu et développé la plateforme GPS Educ’:

  • Paul Lehner, Formateur, Maître de conférences en sciences de l’éducation et de la formation, Université de Lille, Inspé de l’académie de Lille-HdF, Laboratoire CIREL ;
  • Nina Lepannetier, ex-Professeure des écoles, Ingénieure Pédagogique, ENSAM, Paris ;
  • Jean-François Nordmann, ex-Professeur de philosophie (2nd degré), Formateur, Maître de conférences en philosophie, CY Cergy Paris Université, Inspé de l’académie de Versailles, Laboratoire EMA (EA 4507). 

L’animation de la plateforme ainsi que l’édition des contenus sont aujourd’hui assurées par cette petite équipe de concepteurs – Paul Lehner, Nina Lepannetier et Jean-François Nordmann – et Juliette Fontaine, Formatrice, Enseignante-chercheuse contractuelle en sciences de l’éducation et de la formation, CY Cergy Paris Université, Inspé de l’académie de Versailles, Laboratoire EMA (EA 4507). 

À l’origine de la plateforme, il y a une petite équipe qui a développé le projet « GPS » au sein de l’Inspé de l’académie de Versailles et du laboratoire EMA. Cette équipe était constituée de Philippe Bongrand, Maryse Lopez, Jean-François Nordmann et Pascale Ponté. Ont contribué ensuite au développement du projet : Magali Boutrais, Paul Lehner, Nina Lepannetier, Simon Mallard, Nathalie Oria, Noa Randriamalaka et Michel Spach (cf. GPS Educ’ › Son histoire).

Pourquoi proposer une analyse complémentaire ?

  • rectifier ou préciser une information donnée dans le texte ;
  • identifier de nouveaux enjeux et/ou développer certains enjeux peu explicités dans l’analyse initiale (en lien avec l’item « Les problèmes posés par la situation ») ;
  • ajouter des références à de nouveaux textes réglementaires susceptibles d’apporter de nouveaux éclairages à l’analyse de la situation (en lien avec l’item « La dimension réglementaire ») ;
  • ajouter des références à de nouveaux textes de recherche susceptibles d’apporter de nouveaux éclairages à l’analyse de la situation (en lien avec l’item « Des ressources universitaires ») ;
  • ajouter des résultats d’enquêtes menées auprès d’autres enseignants, personnels travaillant dans l’établissement, parents, élèves… (en lien avec l’item « Ce qu’en disent des collègues et d’autres acteurs ») ;
  • contribuer à la définition des pistes de résolution (en lien avec l’item « Pistes de résolution de la situation ») ;
  • prendre parti sur la base des ajouts/modifications effectuées (en lien avec l’item « Prendre parti »).