Année de stage pour MCF

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Auteur
    Messages
  • #34484
    Paul Lehner
    Maître des clés

    Bonjour, je propose qu’on échange sur ce fil de discussion sur nos « débuts » comme MCf stagiaire que ce soit du point de vue de la préparation de nos cours, de l’hétérogénéité de nos publics etc…

    • Ce sujet a été modifié le il y a 2 années par Paul Lehner.
    #34516
    Evelynem
    Participant

    Bonsoir,

    Soit je suis trop vieille et c’est possible, soit j’ai raté quelque chose que veut dire MCF ? merci

    Evelyne

    #34517
    Paul Lehner
    Maître des clés

    Bonsoir Evelyne ,

    MCF signifie Maître/Maîtresse de conférences des universités. Comme les autres enseignants nous sommes soumis.e.s à une période de stage à l’issue de laquelle nous sommes titularisé.e.s, si toutefois nous répondons aux critères fixés par les universités.

    Et vous Evelyne vous êtes professeure des écoles? enseignante du second degré?

    Bien cordialement

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 2 années par Paul Lehner.
    #34521
    Evelynem
    Participant

    Bonsoir Paul,

    Je suis pe en primaire cyle 3. Un maitre de conférence est docteur ou doctorant ? Vous êtes donc soumis à une période de stage pour tous les corps des enseignants ? Mais si je comprend votre remarque, vous dépendez du jury de l’université dans laquelle vous postulez ?

    #34522
    Paul Lehner
    Maître des clés

    Bonsoir Evelyne,

    merci pour votre réponse. Un maître de conférences est docteur et doit d’abord être qualifié par un jury de sa spécialité avant de pouvoir postuler à des postes. Il est ensuite sélectionné sur dossier puis passe une audition qui prend des formes différentes selon le comité de sélection (composé de membres externes/internes à l’université). Si classé.e premier/ère parmi les candidats, le ou la MCF est soumis.e à une période de stage dont le déroulement diffère d’une université à une autre.

    En tant que PE vous avez également été stagiaire je suppose? Comment cela s’est-il passé?

     

    #34538
    Evelynem
    Participant

    Bonjour Paul,

    J’ai été stagiaire il y a 29 ou 30 ans, je ne sais plus. J’ai passé le concours en sortant de ma licence en Histoire, Nous étions la deuxième année de PE si ma mémoire ne me fait pas défaut. Nous avons été en stage d’observation la première année. Nous étions deux PE1 comme on disait à l’époque. Le premier stage je l’ai effectué a eu lieu dans une école maternelle. L’enseignante qui nous a acceuilli a commencé par nous demander de signer la convention de stage pour être payée…. Je suis allée ensuite dans une école élémentaire où j’ai encore observé les pratiques que je voyais. Nous n’étions pas très bien acceuillis par certains des enseignants car nous avions un autre statut et un salaire différent aussi. En PE2, nous partions en stage de responsabilité pendant 3 semaines. Nous devions aller en élémentaire et en maternelle pour pouvoir expérimenter les deux cycles. Je me suis retrouvée dans une classe où l’enseignant n’avait jamais quitté sa classe. J’ai eu la visite de plusieurs professeurs de l’IUFM qui soit nous accompagnaient et nous donnaient des conseils dans leur rapport, soit nous « descendaient » et ne venaient que pour voir les défauts. Je n’ai pas fait le stage en maternelle car j’étais en congé de maternité. Mon année de stage a été pro-rogé. Je me suis retrouvée dans une classe d’adaptation. Et j’ai été très entourée par l’équipe enseignante, par un maitre formateur spécialisé qui avait la classe de perfectionnement et par la Conseillère pédagogique spécialisée. Elle m’a évité la visite de l’ien cette année là. Le principal ce sont les souvenirs que j’en ai gardés, la pédagogie que j’ai mise en place par la suite et surtout ma titularisation.

    #34539
    Paul Lehner
    Maître des clés

    Bonjour Evelyne,

    merci pour votre retour et pour cet historique. Je me demande si à l’issue de vos années de PE1/PE2 vous obteniez un diplôme en plus de la titularisation.

    La pédagogie mise en oeuvre au cours de cette année d’adaptation est liée à l’accompagnement spécifique du maitre formateur? Ou de votre propre cheminement? En quoi consistait-elle? Je suppose qu’elle a évolué depuis?

    De mon côté, l’année de stage prend la forme d’une formation de 32h assurées par des ingénieurs pédagogiques. Bien souvent les ateliers  abordent des thématiques assez schématiquement. Cela permet pour ceux/celles qui n’ont aucune culture en sciences de l’éducation et de la formation d’être sensibilisés à quelques enjeux comme l’évaluation, l’alignement pédagogique, la différenciation, la motivation, etc… mais cela reste assez difficile de traduire ces grandes orientations dans les pratiques car les amphis ou les TD en L1 ne s’y prêtent pas nécessairement. Quelques outils présentés ou méthodes de travail sont toutefois intéressantes notamment pour ce qui concerne la dynamique de travail collaborative en classe. Nous devons remettre en fin d’année remettre un écrit réflexif sur des situations d’enseignement qui atteste de notre capacité à analyser nos pratiques et à nous projeter dans l’avenir.

     

    #34540
    Evelynem
    Participant

    J’ai obtenu mon diplôme en 1995.

    Grâce à cette année en milieu spécialisé, j’ai toujours tenu compte des difficultés des élèves. J’ai oublié de préciser que j’avais été sur liste complémentaire aussi en SEGPA niveau 3ème pendant un année scolaire complète. Ce fut aussi pour moi, une très bonne année d’autoformation même si ce ne fut pas simple. Ces deux années en spécialisé m’ont permis de comprendre tout de suite que le frontal n’était pas la solution, que les élèves devaient être actifs et non passifs comme me l’avait conseillé une formatrice. J’ai un parcours particulier aussi en tant qu’élève et je sais que les mauvais élèves n’existent pas, qu’en tant qu’enseigant, que progessionnel nous devions nous poser des questions au niveau de notre positionnement face à nos élèves.

    J’ai pratiqué la pédagogie freinet pendant des années de manière sporadique, c’est à dire que je prenais quelques éléments que j’adaptais à mon ressenti. Depuis le confinement, j’ai adhéré au mouvement de mon département et je la pratique à 99 %.

    Je me sens à ma place avec mes élèves, ils viennent à l’école avec plaisir, ils participent aux apprentissages, progressent à leurs rythmes. Je tiens compte aussi de leur comportement d’élève.

    Certains collègues me voient comme une ovni, j’ai lâché les évaluations traditionnelles en dehors de la dictée. J’ai lâché le programme traditionnel. Je suis le programme mais de manière trasndisciplinaire ( j’espère que le terme existe). Je lance des projets un peu loufoque ou je laisse les élèves le faire aussi dans la limite de la sécurité.

    Les points de basule ont été le confinement, et le master que j’ai obtenu en formation de formateur, je suis passée de l’autre côté.

    Je sais maintenant que je ne serai pas une formatrice officielle mais les enfants qui me croisent pourront bénéficier de mes compétences et c’est le principal.

    Un élève la semaine dernière m’a dit avec toi, on réfléchit, on apprend sans savoir que l’on apprend.

    Et les deux maitre formateur que j’ai eu la chance de rencontrer en début de carrière m’ont vraiment ouvert et formé sur un monde qui n’est pas le plus montré pour les futurs enseignants.

    Je vois que j’écris beaucoup sur beaucoup de sujets. Je me suis peut être égarée, désolée.

    • Cette réponse a été modifiée le il y a 1 année et 11 mois par Evelynem.
    #34541
    Evelynem
    Participant

    Donc au niveau formation, vous n’avez aucun stage de pratique pour observer en vrai les effets de ce que vous apprenez en cours ?

    #34543
    Paul Lehner
    Maître des clés

    C’est très intéressant au contraire. Merci pour la richesse de cet échange! Cela doit être particulièrement stimulant mais aussi parfois un petit peu déboussolant que de reprendre tout à zéro (les évaluations, le programme…)

    Vous faites donc désormais des formations? vous suivez des stagiaires ou néo-titulaires?

    Je me demande aussi en vous lisant, en quoi le confinement a-t-il marqué un tournant qui vous a conduit à adopter à 99% la pédagogie Freinet? Et lorsque vous dites que vous tenez compte du comportement des élèves, qu’est-ce que vous voulez dire?

    Cela vous intéresserait-il de revenir sur l’une de vos expériences autour d’un de vos projets « loufoques? « .

     

    #34544
    Paul Lehner
    Maître des clés

    Je pense que c’est tout à fait possible d’observer une séance de TD ou un cours d’amphi organisé par un collègue.. mais ce n’est pas systématique. Dans certaines formations, il est possible d’observer des situations de cours des stagiaires/étudiants que l’on accompagne dans leur formation de PE, PLC, CPE…. Certaines universités proposent des diplômes universitaires en pédagogie universitaire pour approfondir la formation et analyser des contenus, des méthodes pédagogiques et leurs effets.

11 sujets de 1 à 11 (sur un total de 11)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Pourquoi proposer une analyse complémentaire ?

  • rectifier ou préciser une information donnée dans le texte ;
  • identifier de nouveaux enjeux et/ou développer certains enjeux peu explicités dans l’analyse initiale (en lien avec l’item « Les problèmes posés par la situation ») ;
  • ajouter des références à de nouveaux textes réglementaires susceptibles d’apporter de nouveaux éclairages à l’analyse de la situation (en lien avec l’item « La dimension réglementaire ») ;
  • ajouter des références à de nouveaux textes de recherche susceptibles d’apporter de nouveaux éclairages à l’analyse de la situation (en lien avec l’item « Des ressources universitaires ») ;
  • ajouter des résultats d’enquêtes menées auprès d’autres enseignants, personnels travaillant dans l’établissement, parents, élèves… (en lien avec l’item « Ce qu’en disent des collègues et d’autres acteurs ») ;
  • contribuer à la définition des pistes de résolution (en lien avec l’item « Pistes de résolution de la situation ») ;
  • prendre parti sur la base des ajouts/modifications effectuées (en lien avec l’item « Prendre parti »).